12/01/2009

Crissier accepte Dieudonné, mais lance aussi une mise en garde

Dieudonné devrait pouvoir se produire à Crissier (VD) fin avril. La municipalité n'interdit pas la venue de l'humoriste français controversé. Elle pourrait cependant revenir sur sa décision si des incidents en lien avec le spectacle se produisaient à Genève entre-temps.

Bien que la municipalité de Crissier in corpore réprouve les récents dérapages parisiens de Dieudonné, il n'est "malheureusement pas possible d'annuler" le spectacle prévu le 28 avril et dont le contrat est déjà signé, a déclaré Michel Tendon, syndic de Crissier.

La municipalité a lancé également une mise en garde. Elle reverrait sa position si des troubles de l'ordre public venaient à se produire à Genève où l'humoriste doit monter sur scène en février.

Vendredi dernier, le Conseil d'Etat genevois a indiqué qu'il ne comptait pas interdire le spectacle de Dieudonné. Ce dernier a invité sur scène le négationniste français Robert Faurisson en décembre à Paris.

Le maire de Paris Bertrand Delanoë va pour sa part utiliser "tous les moyens de droit" pour empêcher l'humoriste Dieudonné de rééditer sa mise en scène avec l'universitaire révisionniste Robert Faurisson. Il a précisé qu'il interdirait aux théâtres publics de la capitale d'accueillir le spectacle controversé de l'amuseur.

 

La municipalité de Crissier de fait mousser, elle annonce que Dieudonné pourra donner sa représentation mais qu’elle pourrait revenir sur sa décision. Dans le même communiqué, on peut lire qu’il n'est "malheureusement pas possible d'annuler" le spectacle prévu le 28 avril et dont le contrat est déjà signé, a déclaré Michel Tendon, syndic de Crissier. C’est se moquer du monde.

Nous vivons dans un pays démocratique qui se vante d’une certaine liberté d’expression, la censure y a cependant une place que l’on voudrait toujours plus grande. Je n’irai en aucun cas voir le spectacle de cet humoriste, mais je ne me permettrai en aucun cas de l’interdire. Que ceux qui ne veulent pas aller à la salle n’y aillent pas, mais qu’ils n’empêchent personne de s’y rendre !