09/11/2010

Simonetta Sommaruga bastonne l’économie suisse

La nouvelle ministre suisse de la Justice Simonetta Sommaruga a adressé une volée de bois vert à l’économie helvétique pour sa passivité face à l’initiative conservatrice «pour le renvoi des étrangers criminels», soumise au vote du peuple le 28 novembre.

(....)

Nous avons la grande chance en Suisse d'avoir des conseillers fédéraux dont le seul but est d'être collégial....Depuis que le parlement a « chassé » Christophe Blocher du Conseil Fédéral au prétexte qu'il n'était pas assez collégial, les choses se sont clairement améliorées........La nouvelle ministre de la justice s'occupe maintenant de fustiger l'économie suisse car ces derniers ne se battent pas pour conserver en Suisse des délinquants dangereux ! Est-ce vraiment son rôle ? Ne devrait-elle pas plutôt se consacrer à son ministère, celui de la justice, donc de tout faire pour que la criminalité diminue. En expulsant les criminels un bout du chemin est fait. Probablement pas tout le chemin, mais un peu est mieux que rien.

....

Il paraît que l'Europe menace à nouveau d'exercer la fameuse clause guillotine sur les accords bilatéraux liés. Sur quelle base ? Sur le fait qu'un article de loi Européenne ne serait pas respecté par la Suisse ? L'UE oublierait-elle que nous ne sommes pas membre ? Que nous n'avons à respecter que notre propre droit ?

Que l'UE aille se faire voir ailleurs, en Roumanie par exemple.......

 

Lire la suite

28/09/2010

Crêpage de chignons au CF?

 

Exceptionnel, la première réunion du nouveau Conseil Fédéral a suffit pour que la différence féminine se fasse sentir au sein du CF.

La collégialité tellement prônée, défendue, vantée, exigée tant par le PS que le PDC et le PLR n'a pas eu le temps de voler en éclat. La majorité féminine au gouvernement a (déjà ?) montré ses limites. La présidente en charge a réussi du premier coup. La collégialité de ce gouvernement ne sera pas. Le gouvernement décidera par vote majoritaire. Et ce ne sera pas les femmes contres les hommes...

Ceux parmi les caricaturistes qui se demandaient qui allait servir le café ou faire la vaisselle étaient bien en dessous de la réalité de 4 femmes au gouvernement. On vient de voir un exemple affligeant de l'année à venir. Les parlementaires ne devraient pas avoir de scrupules, dans 14 mois, à renvoyer à la maison quelques unes de ces « mégères non apprivoisées ».

 

25/01/2009

Délégation parlementaire romande à Gaza

Quatre conseillers nationaux genevois et vaudois, Carlo Sommaruga, Antonio Hodgers, Joseph Zysiadis et Jean-Charles Rielle sont actuellement en route pour Gaza, via l'Égypte, pour, disent-ils, marquer leur solidarité avec les populations palestiniennes meurtries par la guerre. Ils ont l'intention de mener des discussions politiques avec des élus palestiniens et donc avec des responsables du Hamas. Par Alain Arnaud avec l'interview du conseiller national popiste Joseph Zysiadis.

 

Lire la suite