01/11/2009

Pour Doris Leuthard, "la politique agricole suisse est un succès"

Doris Leuthard veut maintenir le cap dans la politique agricole malgré les critiques et les réserves croissantes. Les négociations avec l'UE en vue d'un accord de libre-échange sont nécessaires si on veut éviter de répéter le scénario du secret bancaire, selon elle.

Lire la suite

14/10/2009

LES ENTREPRISES SAINES ACCENTUENT-ELLES LA CRISE ?

Les entreprises en bonne santé financière et peu concernée par les exportations car axées sur le marché domestique sont de fait moins ou pas touchées par la récente crise financière. Une grande partie d’entre elles ont cependant « profiter » de cette crise pour réduire, sans grande résistance des syndicats ou du personnel, leurs coûts. Elles ont donc, dans un premier temps en tout cas, amélioré leurs résultats. Ont-elles pensé que les réductions de coûts qu’elles ont réalisées se sont faites très souvent aux dépens d’autres entreprises locales. Ces entreprises ont donc, inconsciemment, accentuer la crise en mettant en danger d’autres entreprises par la non reconduction de contrats, d’achats reportés etc..

Le premier réflexe à l’approche de temps difficiles est de se mettre à l’abri. Se recroqueviller sur soi-même et attendre la fin de la tempête. Cette attitude est-elle vraiment la bonne ? Si les entreprises saines ne changent rien à leur façon de faire, ne vont-elles pas réduire la crise ? En continuant à faire circuler l’argent, ne feraient-elles pas ralentir moins vite voir pas du tout l’économie ? Dans le même ordre d’idée, si les gouvernements modifiaient les méthodes de relance en diminuant ou annulant pendant un ou deux ans les impôts sur les revenus annuels bruts inférieurs à CHF 75'000 par exemple, ce pouvoir d’achat supplémentaire pour les bas revenus relancerait plus sûrement l’économie au lieu que d’essayer de relancer l’économie par des dépenses publiques dans des domaines qui ne souffrent pratiquement pas de la crise actuelle comme le bâtiment.

07/04/2009

Et la Collégialité Bordel !!!

Nous avons les médias les plus étranges du monde, ils ont une façon de changer de point de vue et de priorité assez hallucinante. Alors qu’il y a peu de temps, particulièrement de 2003 à 2007, la collégialité était le maître mot de la presse écrite, quotidien ou hebdomadaire, bimensuel ou mensuel, de la radio, de la TV. Pas un journaliste n’échappait à cette mode. Pas un politicien ne se voyait posé au moins une question sur ce sujet à chaque entretien, qu’il soit radiophonique, télévisuel ou écrit. Il y avait toujours au moins une question sur la collégialité.

Depuis l’éviction de C. Blocher, ce sujet est devenu tabou. Bien que visiblement le manque de collégialité soit de plus en plus important, plus aucune question n’est posée.

Le pire de tout est arrivé la dernière fin de semaine. Deux Conseillers Fédéraux (au moins) ont appris par la presse que Monsieur Merz avait décidé et proposé d’augmenter la participation Suisse au FMI de 10 milliards de francs.

Imaginez, l’espace d’une seconde, une nouvelle pareille sous C. Blocher !
Quelle n’aurait pas été l’avalanche de gros titres, de commentaires assassins, de demande de démission immédiate etc.

Dans ce cas, rien ! C’est normal ! Blocher n’est plus là, la collégialité ne compte plus !

Est-ce que les parlementaires « putchistes » se sont révoltés ? Ces grands sauveurs de notre démocratie ont-ils oubliés leurs arguments ? Leurs explications ? Leurs indignations ?

Un grand coup de balai est indéniablement nécessaire dans notre personnel politique.

2011 n’est pas si loin. Heureusement !

31/03/2009

Le PDC réclame à son tour un "green deal"

Le PDC réclame à son tour un plan pour une économie suisse axée davantage vers des investissements et des mesures écologiques et durables. L'occasion, pour son président Christophe Darbellay, d'appeler au "Swiss new deal - green economy".

Lire la suite

05/02/2009

C'est plus la faute à Blocher

La Julie nous informe de la nouvelle ambiance qui règne au Conseil fédéral. C'est tout simplement fantastique.

Lire la suite

29/01/2009

Micheline Calmy-Rey a rencontré Saif al-Islam Kadhafi à Davos

Les trois conseillers fédéraux présents au Forum économique mondial (WEF) ont multiplié les rencontres. La crise entre la Suisse et la Libye, la cause du libre-échange et la relance de l'économie ont tenu le haut de l'affiche.

Lire la suite

28/01/2009

Libre circulation: la votation du 8 février loin d'être jouée

L'issue du scrutin du 8 février sur la libre circulation des personnes reste serrée. Selon le deuxième sondage SSR SRG idée suisse, le "oui" reste en tête avec 50% des suffrages (+1 point) mais le camp du "non" gagne légèrement du terrain avec 43% des intentions de vote (+3).

Lire la suite