19/10/2010

Blanchiment à Genève?

L'ancien procureur genevois laissait entendre dimanche soir dans mise au point que le marché immobilier de luxe du Canton de Genève en atteignant des pris hors du commun (jusqu'à 75'000'000 de francs suisses pour une villa de luxe) permettait peut-être le blanchiment d'argent.

Si le marché de l'immobilier de luxe genevois est « surfait », que doit donc penser l'actuel homologue français de Bernard Bertossa en voyant la publicité ci-dessous.......

 

img004.jpg

 

(Publicité parue dans le "20 minutes" du 19/X/2010)