29/10/2013

La France, enfer fiscal pour ses contribuables mais paradis pour les étrangers?

N'importe quel suisse peut ouvrir un compte dans une banque française sans ne jamais être inquiété par le fisc....Un proche a eu pendant des années un compte en France sur lequel il détenait un placement à rendement fixe qu'il n'a jamais déclaré en Suisse. La France n'a rien eu à y redire. On peut en conclure que la France, si elle est un enfer fiscal pour ses résidents, est un paradis fiscal pour les Helvètes. Quid des autres étrangers?

La force de la France  c'est que personne n'irait imaginer que l'on puisse y cacher de l'argent........

Pas de pétrole, mais des idées les gaulois...

 

11/12/2011

La Romandie devrait remercier la Suisse alémanique

 

Grâce à l'UDC et à l'ASIN et surtout aux suisses allemands qui en ont été convaincus, la Suisse ne fait pas partie de l'Europe à laquelle le PS et les Verts veulent encore nous faire participer.

Souvenons-nous des commentaires de l'époque, du rideau de röstis infranchissable, des éditorialistes qui remettaient en cause la double majorité (peuples et cantons), de certains qui voulaient faire sécession etc...

C'est bien grâce à nos concitoyen(ne)s de Suisse alémanique que nous ne sommes pas dans la mouise dans laquelle se trouvent les pays de l'UE. C'est grâce à l'ASIN et à l'UDC que nous ne nous voyons pas obligés de suivre le couple franco-allemand dans la fuite en avant d'une Union Européenne qui n'a d'Union que le nom.

Les partisans de l'adhésion devraient nous expliquer quels sont les arguments que n'ont pas pu développer les pays membres puisque pas consultés. Ceux qui prétendent qu'il faut être à l'intérieur pour pouvoir participer aux décisions nous mentent effrontément et la preuve en est apportée par la récente décision de modification de traité. (modification pas encore ratifiée...).

La France et l'Allemagne, surtout l'Allemagne, ont réussi à imposer à des pays même pas concernés une surveillance de leur budget par une institution dont les membres ne sont pas élus.......

Le parlement européen n'a pas été consulté. A quoi sert-il ? Pourquoi rémunérer des parlementaires et toute l'administration y relative si ces élus ne sont pas consultés lors de si importantes décisions ?

Et c'est à cette Europe là que certains en Suisse veulent nous faire adhérer !

Non merci !

 

25/11/2011

Sarkozy/Merkel: l'"écroulement de l'Italie serait la fin de l'euro"

Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel ont dit jeudi à Strasbourg au chef du gouvernement italien Mario Monti qu'un "écroulement de l'Italie amènerait inévitablement à la fin de l'euro". C'est ce qu'a indiqué vendredi le gouvernement italien au sortir d'un conseil des ministres.

Lire la suite

12/09/2011

Réforme de la zone euro: les pays d'Europe de l'Est se fâchent

Les pays d'Europe de l'Est non encore membres de la zone euro se sont émus lundi d'être tenus à l'écart des débats en cours sur la réforme de l'Union monétaire et menacé de soumettre à référendum leur adhésion à la monnaie commune, en principe obligatoire.

Lire la suite

09/12/2010

France: le Premier ministre qualifie de "vol" les révélations WikiLeaks

Le Premier ministre français, François Fillon, a dénoncé jeudi avec la plus grande fermeté les révélations du site internet WikiLeaks y voyant "du vol et du recel de vol", deux délits "condamnables" a-t-il déclaré à Moscou, où il est en déplacement.

 

Lire la suite

22/11/2010

Irlande: aide en cours de finalisation, mais la potion est amère

Des experts de l'UE et du FMI ont commencé lundi à Dublin à mettre au point les détails d'un vaste plan de sauvetage à l'Irlande, qui pourrait atteindre jusqu'à 90 milliards d'euros. Ce plan est perçu comme une "reddition" par une population largement réticente.

Lire la suite

12/11/2010

Viviane Reding aux Suisses: "Amenez vos bonnes idées"

La voie bilatérale a fait son temps, estime la vice-présidente de la Commission européenne Viviane Reding. Elle engage les Suisses "à trouver de bonnes idées" pour la poursuite de leurs relations avec l'Union européenne.

Lire la suite

09/11/2010

Simonetta Sommaruga bastonne l’économie suisse

La nouvelle ministre suisse de la Justice Simonetta Sommaruga a adressé une volée de bois vert à l’économie helvétique pour sa passivité face à l’initiative conservatrice «pour le renvoi des étrangers criminels», soumise au vote du peuple le 28 novembre.

(....)

Nous avons la grande chance en Suisse d'avoir des conseillers fédéraux dont le seul but est d'être collégial....Depuis que le parlement a « chassé » Christophe Blocher du Conseil Fédéral au prétexte qu'il n'était pas assez collégial, les choses se sont clairement améliorées........La nouvelle ministre de la justice s'occupe maintenant de fustiger l'économie suisse car ces derniers ne se battent pas pour conserver en Suisse des délinquants dangereux ! Est-ce vraiment son rôle ? Ne devrait-elle pas plutôt se consacrer à son ministère, celui de la justice, donc de tout faire pour que la criminalité diminue. En expulsant les criminels un bout du chemin est fait. Probablement pas tout le chemin, mais un peu est mieux que rien.

....

Il paraît que l'Europe menace à nouveau d'exercer la fameuse clause guillotine sur les accords bilatéraux liés. Sur quelle base ? Sur le fait qu'un article de loi Européenne ne serait pas respecté par la Suisse ? L'UE oublierait-elle que nous ne sommes pas membre ? Que nous n'avons à respecter que notre propre droit ?

Que l'UE aille se faire voir ailleurs, en Roumanie par exemple.......

 

Lire la suite

15/02/2010

Tripoli n'accorde plus de visas aux Européens

Un responsable libyen affirme que son pays ne délivre plus de visas d'entrée aux Européens, à l'exception des Britanniques.

 

Lisez la suite dans la Julie

Lire la suite

27/12/2009

Activiste suisse arrêté: Micheline Calmy-Rey appelée à s'engager

Le conseiller national Rudolf Rechsteiner (PS/BS) a adressé une lettre à Micheline Calmy-Rey concernant le militant suisse de Greenpeace arrêté lors du sommet de Copenhague. Il demande à la ministre des affaires étrangères de s'engager pour la libération immédiate de l'activiste.

Lire la suite