25/02/2009

LuxAlpha: UBS luxembourg accusé d'avoir manqué à son devoir de surveillance

L'autorité luxembourgeoise des marchés financiers a accusé mercredi la filiale luxembourgeoise de la banque suisse UBS de "manquement grave" à son devoir de contrôle du fonds d'investissement LuxAlpha, impliqué dans l'escroquerie Madoff.

Lire la suite

05/02/2009

La crise relance la chasse à la baleine

Tuer des baleines pour sauver l’économie? L’idée peut paraître pour le moins saugrenue. C’est pourtant bien la décision prise en Islande: six fois plus de cétacés pourront être pêchés cette année. C’est-à-dire 150 rorquals communs et 100 petites baleines de Minke. Et cela, jusqu’en 2014. Avec, à la clé, l’espoir de booster les exportations (principalement vers le Japon) et de créer peut-être quelques centaines d’emplois. Bref, une thérapie de choc pour remettre à flot l’un des pays les plus touchés par la crise financière. Et tant pis pour l’espèce menacée!

Lire la suite

29/01/2009

Travaux de transformation de la gare de Genève Cornavin reportés

Les travaux de transformation de la gare Cornavin ne pourront pas débuter comme prévu en juin 2009, ont annoncé les CFF. Suite aux recours déposés par la Ville de Genève, le chantier est retardé d'au moins six mois.

Les CFF doivent planifier des solutions transitoires avec leurs locataires pour ne pas se retrouver avec une gare sans commerce cet été, a expliqué Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. Même si une solution est trouvée avec la Ville de Genève, les travaux ne pourront pas commencer avant 2010.

Les CFF regrettent le recours déposé par la Ville. Selon l'ex-régie, elle met en relation deux dossiers qui n'ont rien en commun: le projet immobilier de la Ville à Montbrillant (deux immeubles, un parc à vélos et une résidence hôtelière bloqués par une opposition des CFF) et la transformation de la gare Cornavin.

Le dossier est actuellement en traitement à la Commission cantonale de recours en matière de construction, ce qui implique un retard d'au moins six mois. Des discussions sont en cours avec la Ville.

Les élus de la Municipalité genevoise participent comme ils le peuvent à la relance économique dans le canton………..

Ils ont tout compris.

26/01/2009

Genève: les travaux du CEVA bloqués par une décision de justice

Coup dur pour le CEVA: le canton de Genève et les CFF ne pourront pas démarrer les travaux tant que tous les recours contre le projet ne seront pas traités. Le Tribunal administratif fédéral refuse de lever l'effet suspensif des oppositions.

Lire la suite

18/01/2009

Est-on sur d’avoir bien compris le fonctionnement de l’économie ?

Nous venons d’assister à la pire crise financière depuis 1929 nous disent les médias, reprenant les dires d’experts.

En est-on si sûr ?

Si l’on considère les titres, actions ou obligations, comme des papiers valeurs au même titre que les billets de banque, nous avons simplement assister a une très forte plus value des billets de banque par rapport aux titres. Cela veut simplement dire que lorsque il fallait 1 million de francs pour racheter entièrement les actions de telle ou telle entreprise et qu’il n’en faut maintenant plus que 500’000, la valeur des billets de banque a doublé…Nous avons tendance à dire que la bourse a baissé, que les entreprises valent moins qu’avant.

Pourtant ces entreprises possèdent souvent les mêmes usines, machines, immeubles, capacités à produire. Ce n’est donc pas la valeur de l’entreprise qui a baissé, c’est plutôt son interprétation dans une monnaie d’échange qui a été modifiée. Cela veut dire que le détenteur d’argent liquide a vu lui sa fortune augmenter non pas en montant total, mais en pouvoir d’achat. Celui qui avait 500'000 francs à disposition ne pouvait acheter que la moitié de l’entreprise dans l’exemple ci-dessus, maintenant il peut acheter la totalité.

Très souvent la capacité bénéficiaire est restée la même, sauf peut-être pour le secteur automobile qui lui a vraiment souffert au niveau des ventes. Les entreprises de machines outils ont-elles enregistré une baisse des commandes similaire ? Pas pour l’instant. En fait, la crise financière, ne touche pour le moment que les actionnaires, les détenteurs d’obligations, la valorisation des portefeuilles, les revenus des banques et de leurs employés qui voient leurs bonus diminuer fortement. Les bonus ne servent normalement pas à vivre pour ceux qui les reçoivent mais plutôt à améliorer l’ordinaire.

Par contre, le matraquage dans les médias a finalement influencé une partie des consommateurs, pas tous, il n’y a qu’à se rendre dans les commerces durant ce mois de janvier pour se rendre compte que les chiffres d’affaires sont en train de dépasser tous les records. Seuls les dépenses « familiales » plus importantes sont quelques peu reportées. Le changement d’une auto en fait partie. Sans les premières pages continuelles dans les médias de la baisse boursière, des pertes colossales que font certains nantis, pertes uniquement comptable puisque non réalisées, nous n’aurions sans doute pas ce mouvement de retenue, de mises au chômage partiel préventif. A mon sens la crise n’est que pour les « riches » ceux qui ne vont pas modifier leur train de vie, ceux qui peuvent aisément supporter ces baisses de valorisation de leurs biens. En analysant plus finement les PIB des pays européens, on se rendra vite compte que seul le secteur financier est malade, le reste de l’économie va plutôt bien.

Si la hausse des bourses des 5 dernières années, qui a multiplié virtuellement la fortune de beaucoup, est suivie par une très forte correction qui ne fait que « reprendre » le virtuellement gagné un peu plus tôt, la crise ne concerne vraiment que les nantis.

 

23:38 Publié dans Economie | Tags : crise, médias, commerce | Lien permanent | Commentaires (0)

Nouvelle charge de l'Allemagne contre les paradis fiscaux

Le ministre allemand des finances Peer Steinbrück prévoit de durcir de manière draconienne la législation fiscale pour pénaliser les Etats encourageant l'évasion fiscale. Cette mesure pourrait quasiment bloquer les échanges commerciaux vers ces pays.

Lire la suite

Assurance maladie: les médecins reprennent l'idée d'une liste noire

Les médecins sont las de voir leurs factures passer par pertes et profits lorsqu'elles concernent des patients qui ne paient pas leurs primes maladie. La Conférence des sociétés cantonales de médecine demande la création d'une liste noire des mauvais payeurs.

Lire la suite

15/01/2009

SWX Europe: levée d'interdiction de ventes à découvert pour actions financières

SWX Europe lève le 16 janvier prochain l'interdiction des ventes à découvert sur les actions des sociétés financières suisses. Ainsi, il sera à nouveau possible d'acquérir de telles positions, selon un communiqué de jeudi soir.

L'interdiction concernait les actions UBS, Credit Suisse, Julius Bär, Swiss Life, Swiss Re, ZFS et Bâloise.

Lire la suite

22:30 Publié dans Banque, Economie | Tags : smi, ubs, cs, bourses, short | Lien permanent | Commentaires (0)

07/01/2009

Les coûts de la santé augmentent, mais pas les prix des médicaments

Alors que les coûts de la santé prennent l'ascenseur, l'indice du prix des médicaments a reculé l'an dernier, de 3%. Depuis l'introduction de la loi fédérale sur l'assurance maladie (LAMal) en janvier 1996, il a même enregistré une baisse de 17,2%.

La hausse de l'indice du prix du groupe santé a elle été de 5,5%, soit nettement moins que celle de l'indice suisse des prix à la consommation (+13,3%), a indiqué l'Association des entreprises pharmaceutiques. Et de souligner que, si toutes les autres prestations de santé ont renchéri (+28% pour les prix du matériel sanitaire et +18,2% pour les tarifs hospitaliers), seul l'indice des médicaments baisse.

Pour le secteur pharmaceutique, cette évolution "est le résultat de la procédure de fixation des prix des médicaments conforme à la LAMal et des diverses mesures de réduction des prix de ces dernières années".

 

A chaque fois c’est la même rengaine, les coûts de la santé augmentent fortement pour le calcul des primes d’assurances maladies, mais dès qu’il s’agit de savoir qui en profite, chaque acteur économique concerné démontre que ce n’est pas lui le responsable, mais les autres….

Par contre, c’est toujours le même qui paie !

 

 

06/01/2009

Enseignement vaudois: la liste des grévistes sera fournie

Les enseignants des gymnases vaudois remettront jeudi au Conseil d'Etat la liste de ceux d'entre eux qui ont fait grève en décembre contre la nouvelle grille salariale. Par cet acte, ils demandent la réouverture de négociations.

Lire la suite