16/12/2008

Tentative de brigandage à la banque à Alterswil

Armée d'un petit pistolet, une femme d'une trentaine d'années a tenté de se faire remettre une somme d'argent à la banque d'Alterswil (FR). Les employés ayant actionné l'alarme, elle s'est enfuie bredouille. Une enquête a été ouverte, a indiqué la police cantonale.

 

 

Elle n’est pas très maligne…Madoff était sûrement déjà passé !

 

 

Aide à l'UBS: les Etats renoncent au remboursement des boni

Suite au refus répété du National, le Conseil des Etats a renoncé à coupler le plan de sauvetage de l'UBS à une restitution des boni perçus par les hauts cadres de la banque. Il a ainsi clos le débat parlementaire sur le crédit de six milliards pour recapitaliser l'UBS.

Lire la suite

14/12/2008

Affaire Madoff: BNP Paribas pourrait perdre 350 millions d'euros

La banque française BNP Paribas a annoncé dimanche dans un communiqué qu'elle pourrait perdre 350 millions d'euros dans l'escroquerie du gérant de fonds américain Bernard Madoff.

La banque souligne qu'elle n'a pas investi directement dans les fonds spéculatifs du gérant mais qu'elle est exposée via "ses activités de marchés" et les prêts qu'elle a accordés à certains fonds qui ont en revanche investi dans les "hedge funds" (fonds spéculatifs) de Madoff.

"Si la valeur des actifs de ces derniers était totalement anéantie, la perte de BNP Paribas pourrait s'élever à 350 millions d'euros", affirme BNP Paribas.

Bernard Madoff, célèbre courtier de Wall Street, a avoué une fraude "pyramidale" de 50 milliards de dollars. Il été arrêté jeudi puis libéré contre une caution de 10 millions de dollars.

La première banque espagnole Santander, deuxième banque européenne par la capitalisation, a quant à elle annoncé dimanche que les clients de son fonds spéculatif Optimal étaient exposés à cette fraude à hauteur de 2,33 milliards d'euros.

La Banque d'Espagne a ouvert une enquête sur les conséquences de la fraude et en Italie, l'autorité boursière, la Consob, a fait de même.

Selon le journal helvétique Le Temps, les banques suisses pourraient de leur côté perdre jusqu'à cinq milliards de dollars.

Le bref communiqué de BNP Paribas souligne que le groupe "n'a fait aucun investissement pour compte propre dans les hedge funds gérés par Bernard Madoff Investment Services". "Il est toutefois exposé à un risque, du fait de ses activités de marchés et de prêts collatéralisés à certains fonds qui ont investi dans les hedge funds en question", poursuit-il.

BNP Paribas et Santander, deux banques qui avaient échapper presque totalement à la crise des subprimes. Elles sont, surtout la banque espagnole, prisent dans la tourmente Madoff ! Il ne fait vraiment pas bon être banquier cette année. Les augures d’il y a 2 ans s’étaient trompées, mais d’un an seulement. Souvenez-vous, il y a 2 ans, un petit nombre « d’initiés » nous annonçait pour 2007 un krach boursier, les années en 07 étaient catastrophiques. Ils ont eu tort. D’une année seulement……

 

 

22:02 Publié dans Banque | Tags : bnp, santander, ubs, cs, ubp, hentsch | Lien permanent | Commentaires (0)

13/12/2008

FOCUS/Fraude de 50 mrd USD à Wall Street - une banque privée genevoise exposée

extrait de la dépêche en lien ci-après:

La banque privée genevoise connue sous la dénomination de Banque Bénédict Hentsch Fairfield Partners a annoncé une exposition de 56 mio CHF (ou de 5% de l'actif sous gestion) dans le cadre des affaires réalisées avec M. Madoff. Cette banque privée avait annoncé le 8 septembre 2008 sa fusion avec le gestionnaire de fonds spéculatifs d'origine américaine Fairfield Greenwich Group. Bénédict Hentsch est président du conseil d'administration et membre de la direction de cette banque, sise à Genève, selon les indications inscrites sur le site internet de l'institut.

Autre extrait:

Quant aux clients du gestionnaire de fonds, ils bénéficieront des
services de gestion de patrimoine de l'établissement de la Cité de Calvin. Les
deux partenaires collaboraient déjà depuis quelque temps, la Banque Bénédict
Hentsch & Cie ayant mis l'accent sur les investissements alternatifs dès sa
fondation. Ces derniers représentent ainsi près de 50% de la masse sous gestion,
a précisé M. Lamps. 

Lire la suite

14:00 Publié dans Banque | Tags : fraude madoff, hentsch, ubp | Lien permanent | Commentaires (0)