11/12/2011

La Romandie devrait remercier la Suisse alémanique

 

Grâce à l'UDC et à l'ASIN et surtout aux suisses allemands qui en ont été convaincus, la Suisse ne fait pas partie de l'Europe à laquelle le PS et les Verts veulent encore nous faire participer.

Souvenons-nous des commentaires de l'époque, du rideau de röstis infranchissable, des éditorialistes qui remettaient en cause la double majorité (peuples et cantons), de certains qui voulaient faire sécession etc...

C'est bien grâce à nos concitoyen(ne)s de Suisse alémanique que nous ne sommes pas dans la mouise dans laquelle se trouvent les pays de l'UE. C'est grâce à l'ASIN et à l'UDC que nous ne nous voyons pas obligés de suivre le couple franco-allemand dans la fuite en avant d'une Union Européenne qui n'a d'Union que le nom.

Les partisans de l'adhésion devraient nous expliquer quels sont les arguments que n'ont pas pu développer les pays membres puisque pas consultés. Ceux qui prétendent qu'il faut être à l'intérieur pour pouvoir participer aux décisions nous mentent effrontément et la preuve en est apportée par la récente décision de modification de traité. (modification pas encore ratifiée...).

La France et l'Allemagne, surtout l'Allemagne, ont réussi à imposer à des pays même pas concernés une surveillance de leur budget par une institution dont les membres ne sont pas élus.......

Le parlement européen n'a pas été consulté. A quoi sert-il ? Pourquoi rémunérer des parlementaires et toute l'administration y relative si ces élus ne sont pas consultés lors de si importantes décisions ?

Et c'est à cette Europe là que certains en Suisse veulent nous faire adhérer !

Non merci !

 

Commentaires

Si vous assimilez les suisses allemands à l'UDC et à l'Asin, libre à vous. Mais ne pensez-vous pas que vous foutez un peu de leur gueule ? Tous les suisses allemands ne sont pas des ploucs, bien au contraire. Les sonneurs de cloche de l'UDC sévissent aussi bien en Suisse romande qu'en Suisse alémanique. Maintenant, si la Suisse romande ne vous convient pas, rien ne vous empêche d'aller pratiquer le suisse allemand de l'autre coté de la Sarine.

Écrit par : Galileo | 12/12/2011

@Galileo,
Bonjour,
Merci pour votre commentaire. Loin de mois l'idée d'assimiler les suisses allemands à l'UDC ou à l'Asin. Cependant, que vous le vouliez ou pas, en 92 seuls ce parti et cette association se sont battus contre l'EEE. Que vous le vouliez ou pas, la Suisse alémanique a voté majoritairement contre le projet. Sans eux, la Suisse n'en serait pas restée là et aurait adhéré. Nous serions donc dans une situation catastrophique! Par ailleurs, traiter les suisses allemands, ou une partie d'entre eux, de ploucs n'est pas très sympa envers des compatriotes.
Je préfère essayer à mon petit niveau de convaincre nos compatriotes de rester en dehors de cette Europe qui n'est au final qu'une dictature franco-allemande.

Écrit par : salegueule | 12/12/2011

@Salegueule

La votation sur l'EEE n'était pas une votation sur l'adhésion é^à l'UE, il ne faut pas tout confondre. L’Islande, la Norvège et le Liechtenstein sont participent à l'EEE. Ils ne font pas partie de l'UE à ce que je sache. L’Islande a connu pas mal de difficulté non pas à cause de sa participation à l'EEE mais suite à la faillite de son système bancaire. Quant à la Norvège et au Liechtenstein, ils se portent bien, même très bien et font partie des pays les plus riches du monde. Loin de moi l'idée d'établir un lien de cause à effet avec l'EEE. La Suisse aurait sans doute pu se simplifier la vie en y participant.

Cordialement.

Écrit par : Galileo | 12/12/2011

@Galileo,
REbonjour,
Je sais pertinemment que la participation à l'EEE n'était pas une adhésion. Par contre du point de vue des "pour", ce n'était qu'une étape avant l'adhésion.
Les exemples que vous prenez sont significatifs. La Norvège a du succès grâce à son pétrole, pas à sa participation à l'EEE. Le Lichtenstein lui profite de notre monnaie et n'est vraiment un pays exportateur de biens industriels donc sa participation du point de vue balance commerciale est anecdotique. Par ailleurs le Lichtenstein va beaucoup moins bien depuis que le Prince a été obligé de céder sur beaucoup de point quant à son secret bancaire très proche du nôtre. Si le Liechtenstein ne participait pas à l'EEE, sa situation aurait peut-être été plus confortable.

Écrit par : salegueule | 12/12/2011

@Salegueuele,

et alors ? Premier pas ou pas, le peuple suisse aura de toute façon le dernier mot ! Affirmer qu'une participation à l'EEE est un premier pas vers l'adhésion n'a pas beaucoup de sens. Les deux traités sont différents et l'un n'implique pas l'autre. J'ai vraiment de la peine à vous suivre !

Écrit par : Galileo | 13/12/2011

@Galileo,
Bonjour,
Une fois de plus remémorez-vous les articles de presse et les déclarations tant des politiciens que des journalistes de l'époque: A ce moment, l'EEE était présenté comme un passage vers l'adhésion, une étape intermédiaire, M. Delamuraz présentait comme telle la votation de décembre 1992. Dans la cas d'une acceptation de l'EEE par le peuple suisse, le CF du moment aurait immédiatement mis en route la votation pour l'adhésion. C'est d'ailleurs avec cet objectif que la demande d'adhésion avait été déposée. (Demande toujours pas retirée.....)

Écrit par : salegueule | 13/12/2011

Les commentaires sont fermés.