23/11/2011

Les médicaments vendus en Suisse trop chers par rapport à l'Europe

Les médicaments vendus en Suisse sont nettement plus chers qu'en Europe. La marge de distribution est en moyenne 25% supérieure à celle de six pays européens comparés, selon une étude de santésuisse. Pour la faîtière des caisses maladie, le potentiel d'économie est de 300 millions de francs.


Les médicaments vendus en Suisse sont nettement plus chers qu'en Europe. La marge de distribution est en moyenne 25% supérieure à celle de six pays européens comparés, selon une étude de santésuisse. Pour la faîtière des caisses maladie, le potentiel d'économie est de 300 millions de francs.

Elle tire ces conclusions d'une étude comparative présentée mercredi à Berne. Celle-ci a pris comme pays de référence le Danemark, l'Allemagne, l'Angleterre, les Pays-Bas, la France et l'Autriche.

Marges plus élevées (lire la suite)


Il faudrait que les assureurs maladies proposent des réductions aux assurés qui vont se fournir en médicament(s) à l'étranger en payant souvent bien moins cher. L'exemple donné par la TSR (téléjournal du 23.11.2011) Le Sortis de Pfizer, une compagnie américaine qui paie ses chercheurs aux USA, se vendrait à moitié prix en France. Une boîte de 100 comprimés (40mg) coûte en Suisse 212.20 CHF. Il y a donc un potentiel d'économie de 106.10 CHF par boîte. Si l'assureur en rend la moitié à l'assuré soit 53.05, tout le monde y gagne. Sauf le pharmacien. Dans le cas de médicaments produits par des compagnies étrangères, le prix « européen » devrait être la norme en Suisse. Pour les entreprises nationales qui participent par leur présence à l'emploi, à la recherche et au développement en Suisse, une marge pourrait être acceptable. Tant que ces entreprises largement bénéficiaires ne ferment pas de sites de productions en Suisse. (Nyon.......)

 

Commentaires

Mais à la différence; c'est qu'en France les prix des médicaments remboursés par la Sécu sont administrés par l'état. Ce qui se perd à quelque part se rattrape forcemment ailleur.

Vouloir comparer des pommes et des poires ne sert pas à grand chose. Quand à la TSR elle devrait nous dire un jour pourquoi on paie par comparaison la redevance la plus élevée d'Europe?

J'imagine pas toute les prétextes que le service publique va nous sortir pour justifier cette redevance plus cher qu'ailleurs.

D.J

Écrit par : D.J | 23/11/2011

Les commentaires sont fermés.