31/08/2011

Les USA dénoncent des sévices odieux dans les prisons syriennes

L'administration américaine a dénoncé mercredi des sévices odieux dans les prisons syriennes, en réaction à un rapport d'Amnesty international évoquant 88 décès sous la torture.

Un gouvernement qui assassine et torture ses propres citoyens, notamment des enfants, ne peut être considéré comme légitime par aucun d'entre nous, a affirmé Victoria Nuland, la porte-parole de la diplomatie américaine, en rappelant que dix des prisonniers décédés étaient âgés de 13 à 18 ans.

Amnesty International a recensé mardi 88 cas de décès de prisonniers, qui ont été arrêtés dans le cadre de la répression contre les manifestations de protestation, et ceci uniquement pour la période allant du 1er avril au 15 août. Les prisonniers décédés étaient tous de sexe masculin.

Selon l'ONG, des tortures ou des mauvais traitements ont conduit ou contribué à la mort d'au moins 52 d'entre eux.

Mme Nuland a évoqué de son côté des cas de mutilation génitale. Elle a observé que la fête du Fitr, qui conclut le ramadan, avait été cette année une période de chagrin et de deuil pour de nombreuses familles syriennes, en raison des attaques implacables du régime contre son propre peuple.

Appelant M. Assad à quitter le pouvoir, l'administration américaine a interdit le 18 août l'importation de pétrole et de produits pétroliers de Syrie aux Etats-Unis.

La porte-parole américaine a par ailleurs réitéré sa condamnation du ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Mouallem, dont le nom avait été ajouté mardi à une liste noire de responsables de Damas sanctionnés par Washington.

Le diplomate en chef du président Bachar al-Assad a joué un rôle-clé pour tenter de protéger le régime des conséquences de sa brutalité, a-t-elle asséné, dans un jugement inhabituellement vif de la part de diplomates américains.

Mouallem reste un convaincu, il demeure un outil de communication éhonté au service d'Assad et de son régime, et il a été essentiel dans l'aide apportée par l'Iran à la répression des Syriens, a-t-elle ajouté.


(©AFP / 31 août 2011 20h35)

 

C'est à se demander si dans certains cas la Charia ne serait pas une justice plus "équitable".

Commentaires

venant des usa c'est pitoyable les plus grand criminel du monde c'est l'otan et leurs vassale en europe. libye l'irak des enfants meurent tous les jours sous leur bombe mais eux tue pour les droits de l'hommes donc c'est pas grave.foutez donc la paix a la syrie.

Écrit par : georges | 31/08/2011

Les commentaires sont fermés.