12/08/2010

Le groupe Genolier reporte son assemblée générale extraordinaire

Le groupe vaudois de cliniques privées Genolier Swiss Medical Network (GSMN) a précisé que la plainte déposée par son conseil d'administration visait Antoine Hubert, l'ancien directeur de l'entreprise. GSMN l'accuse de "corruption et de gestion déloyale".

U


Une expertise légale mandatée par GSMN arrive à la conclusion d'" un soupçon qualifié" contre la personne d'Antoine Hubert, ancien délégué du conseil d'administration et PDG de GSMN.

L'homme d'affaires valaisan "aurait payé des pots-de-vin à des fonctionnaires étrangers par le biais d'une société domiciliée en Angleterre pour obtenir que ces fonctionnaires envoient des patients VIP à Genolier", précise GSMN dans un communiqué diffusé jeudi.

L'assemblée générale extraordinaire prévue lundi prochain devait apaiser les esprits, car un conflit d'actionnaires agite l'entreprise. Le feuilleton Genolier a débuté le 9 juin avec le débarquement du président du conseil Raymond Loretan et de l'administrateur-délégué et patron du groupe Antoine Hubert lors de l'assemblée générale ordinaire.

Ce dernier avait contre-attaqué en demandant deux jours plus tard la convocation d'une assemblée générale extraordinaire, qui aurait dû se tenir lundi. Le conflit tourne autour des agissements d'Antoine Hubert, notamment au regard de frais personnels qui auraient coûté 2% à la marge opérationnelle.

Georges Ghosn, un consultant ayant mené une enquête parallèle au rapport de PwC, a blanchi Antoine Hubert. Dans une interview accordée à "L'Agefi" mercredi, il révèle sa conclusion après 25 jours d'enquête: "Il n'y a aucun problème avec la gestion d'Antoine Hubert, au contraire". Le consultant, dont le mandat a été résilié par GSMN, accuse Hans-Reinhard Zerkowski, l'actuel président, de vouloir "abattre un homme".

La saga de l'été continue. L'ex numéro un de GSMN serait un corrupteur....Je me pose toutefois une question, dans quel(s) pays les « VIP » sont envoyés en clinique(s) privée(s) par des fonctionnaires ????? Cela m'étonne franchement que des nantis aient besoin de fonctionnaires pour être soigné là où ils le désirent...

Les commentaires sont fermés.