27/12/2009

Activiste suisse arrêté: Micheline Calmy-Rey appelée à s'engager

Le conseiller national Rudolf Rechsteiner (PS/BS) a adressé une lettre à Micheline Calmy-Rey concernant le militant suisse de Greenpeace arrêté lors du sommet de Copenhague. Il demande à la ministre des affaires étrangères de s'engager pour la libération immédiate de l'activiste.


Ce père de famille originaire de Zurich a été arrêté le 17 décembre lors d'une action de protestation totalement pacifique, a noté Rudolf Rechsteiner. Il a été placé en détention préventive jusqu'à son passage devant le juge le 7 janvier et ne peut actuellement contacter ses proches que de manière très limitée. Le gouvernement danois tire sur des moineaux avec des canons, s'est insurgé M. Rechsteiner.
"Je sais que l'ambassade de Suisse à Copenhague s'occupe du bien-être du militant arrêté. Mais il me semble indiqué, dans ce cas, que vous vous engagiez avec toute votre influence" le plus vite possible, a écrit le membre de la commission de politique extérieure du National dans la missive, transmise aux médias dimanche.
En compagnie de trois autres membres de Greenpeace, le Zurichois était parvenu à s'introduire chez la reine du Danemark lors d'un dîner officiel de chefs d'Etat. Les militants avaient alors brandi devant les photographes des affiches sur lesquelles était écrit: "Les hommes politiques parlent - Les dirigeants agissent".

 

Qu’a donc fait au PS ce père de famille zurichois ? Pourquoi ce député veut-il que la Conseillère Fédérale en charge du DFAE s’occupe de cet otage supplémentaire ?

Ce dernier a la chance, lui d’être retenu dans un pays occidental, un pays dont le droit ressemble au nôtre. Il n’est donc pas opportun de mêler une ministre à ce genre d’affaire alors qu’elle n’arrive pas à résoudre le cas, bien plus difficile à vivre, de nos deux compatriotes retenus à Tripoli.

Les commentaires sont fermés.