08/10/2009

Mitterrand: pas d'"apologie du tourisme sexuel, de la pédophilie"

Le ministre français de la Culture Frédéric Mitterrand a affirmé jeudi que son livre à l'origine d'une polémique politique, n'était "en aucun cas une apologie du tourisme sexuel" ni "une apologie de la pédophilie" et a exclu toute démission.

 


"Ce n'est en aucun cas l'apologie du tourisme sexuel", a déclaré M. Mitterrand sur la chaîne TF1. "Il n'y a pas d'apologie de la pédophilie et de la relations avec des jeunes garçons", a-t-il ajouté.

"Je condamne le tourisme sexuel qui est une honte, je condamne la pédophilie à laquelle je n'ai jamais participé d'aucune manière", a-t-il martelé.

C'est "une erreur sans doute, un crime non, une faute même pas", a-t-il encore déclaré, interrogé sur le récit d'épisodes de tourisme sexuel contenus dans son ouvrage.

Il a affirmé n'avoir "jamais" eu l'intention de démissionner et avoir la confiance du président Nicolas Sarkozy.

Frédéric Mitterrand, neveu de l'ancien président socialiste François Mitterrand entré au gouvernement en juin, est au centre d'une polémique politique suscitée par son livre "La Mauvaise vie", paru en 2005. Dans un des chapitres de ce livre, le narrateur relate des expériences sexuelles avec des "garçons" prostitués en Thaïlande.

 

Faites ce que je dis, pas ce que j’ai fait………facile !

Combien de temps va-t-il rester ministre ?

Les commentaires sont fermés.