30/06/2009

La Poste n'atteint pas les objectifs fixés par le Conseil fédéral

La qualité du service de La Poste a une "nouvelle fois baissé en 2008". L'autorité de régulation PostReg pointe du doigt les retards dans l'acheminement du courrier. Et s'inquiète de projets qui risquent de produire un démantèlement des prestations.


Le nombre de lettres distribuées en retard a augmenté l'an dernier, a signalé l'Autorité de régulation postale dans son rapport annuel. La part d'envois en courrier A parvenus dans les délais a reculé de à 95,9%. Elle était encore de 97,1% en 2007.

Le pourcentage d'envois en courrier B arrivés dans les délais est passé de 96,7% en 2007 à 95,9% en 2008.

La Poste n'a donc pas atteint les objectifs stratégiques assignés par le Conseil fédéral, exigeant le respect des délais d'acheminement pour au moins 97% des lettres.

Cette détérioration de la qualité peut s'expliquer par les difficultés liées à la mise en service des nouveaux centres de traitement du courrier à Härkingen (SO) et Eclépens (VD), reconnaît PostReg. Mais elle "n'en reste pas moins déplaisante", aux yeux du régulateur, qui exige désormais une "nette amélioration".

Le problème de l'acheminement du courrier A risque cependant de s'accentuer si le géant jaune étend son projet à l'essai de "nouvelle distribution". Depuis août dernier, le courrier n'est distribué aux particuliers que l'après-midi dans certaines communes vaudoises, alors que les clients commerciaux le reçoivent tôt le matin.

En 2008, le service universel a couvert ses coûts. Cela n'a pas empêché La Poste de réduire ses effectifs totaux, dont le nombre d'emplois comptés à un taux d'occupation de 100% a reculé de 400 à quelque 37'600.

 

Cette mauvaise performance de la poste devrait nous permettre de trouver un nouveau financement pour l’AI. Pourquoi ne pas faire rendre par la poste la différence de prix entre le courrier A et le courrier B sur tout le courrier distribué en retard. Il s’agit là de près de 5% des recettes en timbres postes que les usagers ont payés pour un service qui ne leur a pas été rendu. Il serait logique que la poste rétrocède ce montant. En faire bénéficier l’AI me paraît une solution éuitable….

22:31 Publié dans Economie, Lettres, Suisse | Tags : cf, poste, courrier | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.