17/05/2009

Les autorités suisses paient leurs factures avec 16 jours de retard

Les autorités suisses ne sont pas pressées lorsqu'il s'agit de régler leurs factures. Elles s'acquittent de cette tâche avec 16 jours de retard en moyenne. Leur morale de paiement est dès lors sensiblement moins bonne que celle des consommateurs et des entreprises.

Quelque 1,14 milliard de francs doivent encore être réglés par la Confédération, les cantons et les communes, écrit la société de recouvrement Intrum Justitia. Une somme dont l'économie suisse aurait bien besoin en cette période de crise.

Avec 16 jours de retard moyens, les autorités font figure de cancre en matière de morale de paiement. Les entreprises règlent leurs factures avec 13 jours de délai et les privés avec 11. Mais en comparaison internationale, les pouvoirs publics suisses ne font pas trop mauvaise figure.

Dans le cadre d'une étude, quelque 5000 personnes ont été interrogées dans 25 pays européens entre janvier et mars. Les autorités des pays nordiques sont les premières de la classe. Le retard moyen des paiements atteint 4 jours en Finlande, 6 en Estonie et 7 en Suède.

Bien moins diligents sont l'Italie (52 jours), la Grèce (70 jours) et le Portugal (72 jours). En Europe, les factures pendantes représentent plus de 100 milliards de francs au total.

La crise économique rend plus difficile le réglement des dettes. Au premier trimestre 2009, les entreprises suisses ont dû amortir 2,3% des créances, contre 1,8 l'année précédente. Cela représente une somme de près de 6,9 milliards, selon Intrum Justitia.

Le contribuable à qui le service concerné facture des intérêts de retard pour un paiement retardé devrait envoyé une copie de cette dépêche au ministre des finances de son canton en lui demandant combien ses services doivent payer d’intérêts de retard inutilement …

 

Les commentaires sont fermés.