27/04/2009

L'ambassadeur d'Israël est de retour à Berne

L'ambassadeur d'Israël à Berne est rentré en Suisse. Ilan Elgar a indiqué n'être porteur d'aucun message autre que celui exprimé par son bref retrait.


Excédé par la présence de Mahmoud Ahmadinejad à la Conférence internationale contre le racisme de Genève la semaine dernière et par sa rencontre avec le président de la Confédération, l'Etat hébreu avait décidé de rappeler "immédiatement" son ambassadeur à Berne pour consultations.

Se disant "surprise" par la réaction de Tel Aviv, la cheffe du Département fédéral des affaires étrangères Micheline Calmy-Rey a justifié la rencontre entre MM. Merz et Ahmadinejad par le fait que la Confédération représente les intérêts américains en Iran et constitue un canal de communication entre ces deux pays.

Mme Calmy-Rey a précisé ne pas partager les vues exprimées par Mahmoud Ahmadinejad sur l'Holocauste. La Suisse n'a pas quitté la salle de l'ONU comme les pays de l'UE "parce qu'elle n'est pas partisane de la chaise vide", a-t-elle expliqué.

Est-ce que l’ambassadeur israélien s’est rendu compte que la vie en Suisse est plus agréable que celle qu’il a eu une semaine durant dans son pays ?

Israël, comme n’importe quel état, ne supporterait pas qu’on lui commande son agenda, qu’on prenne ses rendez-vous à sa place, que l’on choisisse ses convives au dîner. Si il est certain que la discussion n’est pas le fort de l’état hébreu, surtout avec les palestiniens, il est par contre de notre coutume. La Suisse ne ferme pas la porte à qui veut parler.

20:45 Publié dans Monde, Politique | Tags : israël, iran | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.