27/04/2009

Alerte enlèvement: le Conseil national plébiscite le projet

Il faut créer un système d'alerte enlèvement pour les enfants, et il faut agir vite. Le Conseil national a adopté tacitement une motion en ce sens, réitérant la volonté politique d'aller de l'avant dans ce domaine.


Rien ne s'oppose désormais à la création d'un projet d'alerte enlèvement. Le 12 mars, secoué par l'émotion provoquée par le meurtre de la jeune Fribourgeoise Lucie, le Conseil des Etats avait approuvé, contre la volonté du Conseil fédéral, une motion du sénateur Didier Burkhalter (PRD/NE) réclamant l'introduction d'un tel système.

Depuis de l'eau a coulé sous les ponts. Le 2 avril, la Conférence des directeurs cantonaux de justice et police et la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf ont indiqué leur volonté de mettre sur pied ensemble une telle alerte d'ici la fin de l'année. Ce délai est peut-être optimiste, a déclaré Christian Lüscher (PLR/GE) au nom de la commission, mais il montre la volonté du législateur d'aller de l'avant.

 

Etrangement, la chambre du peuple plébiscite un projet qui va dans le sens de la volonté populaire… Même la Conseillère Fédérale sans parti a été obligée de s’y mettre…

20:12 Publié dans Politique | Tags : cf, udc, cantons, peuple | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.