15/04/2009

Femme abattue à une station de bus: son mari avoue le crime

Le mari de la femme de 35 ans tuée jeudi dernier à une station de bus à Riniken (AG) a avoué les faits. Arrêté le soir-même, ce Kosovar de 41 ans a expliqué aux enquêteurs qu'il avait abattu son épouse car elle l'avait quitté.


L'homme a été interrogé intensément durant le week-end pascal, écrit la police argovienne. Les premiers résultats de l'enquête prouvent qu'il s'agit d'un crime passionnel. Le prévenu a également évoqué des problèmes familiaux liés à la séparation du couple kosovar.

Circulant en voiture, le quadragénaire a croisé sa femme qui se trouvait à une station de bus. Il est descendu de son véhicule avant d'abattre son épouse de plusieurs coups de feu.

Pendant que ce genre de drames arrive en Suisse, le PS préfère tenter de désarmer les citoyens soldats confédérés plutôt que s’occuper de ne pas laisser s’armer des étrangers que l’on a accueillis dans notre pays. Il est de notoriété publique que les originaires des Balkans ont dans leur culture d’être armé et pire que tout, de se servir de leurs armes pour un oui ou un non. Il est cependant plus politiquement correct de s’en prendre à des concitoyens en voulant leur imposer de ne pas garder leur arme militaire chez eux. Il est par contre discriminatoire de vouloir désarmer des gens qui n’ont aucune raison de posséder une arme. Le PS, dans ce cas, est pathétique.

Les commentaires sont fermés.