07/04/2009

Et la Collégialité Bordel !!!

Nous avons les médias les plus étranges du monde, ils ont une façon de changer de point de vue et de priorité assez hallucinante. Alors qu’il y a peu de temps, particulièrement de 2003 à 2007, la collégialité était le maître mot de la presse écrite, quotidien ou hebdomadaire, bimensuel ou mensuel, de la radio, de la TV. Pas un journaliste n’échappait à cette mode. Pas un politicien ne se voyait posé au moins une question sur ce sujet à chaque entretien, qu’il soit radiophonique, télévisuel ou écrit. Il y avait toujours au moins une question sur la collégialité.

Depuis l’éviction de C. Blocher, ce sujet est devenu tabou. Bien que visiblement le manque de collégialité soit de plus en plus important, plus aucune question n’est posée.

Le pire de tout est arrivé la dernière fin de semaine. Deux Conseillers Fédéraux (au moins) ont appris par la presse que Monsieur Merz avait décidé et proposé d’augmenter la participation Suisse au FMI de 10 milliards de francs.

Imaginez, l’espace d’une seconde, une nouvelle pareille sous C. Blocher !
Quelle n’aurait pas été l’avalanche de gros titres, de commentaires assassins, de demande de démission immédiate etc.

Dans ce cas, rien ! C’est normal ! Blocher n’est plus là, la collégialité ne compte plus !

Est-ce que les parlementaires « putchistes » se sont révoltés ? Ces grands sauveurs de notre démocratie ont-ils oubliés leurs arguments ? Leurs explications ? Leurs indignations ?

Un grand coup de balai est indéniablement nécessaire dans notre personnel politique.

2011 n’est pas si loin. Heureusement !

Les commentaires sont fermés.