01/04/2009

Grève des médecins: près de 15'000 personnes ont protesté en Suisse

Indignés par la baisse du tarif des analyses, les médecins suisses ont mis leur menace à exécution: ils ont déserté leurs cabinets et protesté dans les rues des chefs-lieux cantonaux. Quelque 15'000 personnes ont manifesté au total, selon les organisateurs.


Environ 2000 médecins, assistantes médicales et sympathisants ont défilé dans la capitale fédérale. Arrivés devant le ministère de la santé, ils ont voulu remettre à son chef Pascal Couchepin une lettre de protestation géante. C'est le directeur de l'Office fédéral de la santé publique Thomas Zeltner qui a finalement accusé réception de la missive.

De nombreux praticiens genevois et vaudois ont fait le déplacement à Berne. Une grève, touchant uniquement ces derniers, a déjà eu lieu le 24 mars. Les instigateurs du débrayage national ont eux choisi le 1er avril, date de la Journée suisse de la médecine de famille.

Bonne surprise en ville de Fribourg: alors que les médecins s'attendaient à un cortège d'environ 200 personnes, la manifestation cantonale en a attiré le triple. Quelque 500 blouses blanches ont exprimé leur colère à Sion, 300 à Neuchâtel et 200 à Delémont.

Le mouvement de grève a connu un bel écho au Tessin, à St-Gall et à Lucerne. Pas moins de 1000 praticiens ont protesté dans chacun des chefs-lieux respectifs. Les généralistes des deux Appenzell sont venus renforcer les rangs à St-Gall. D'autres rassemblements se sont déroulés en Suisse alémanique.

Les praticiens suisses s'insurgent contre la baisse des tarifs des analyses imposée par la Confédération. Bon nombre d'entre eux devront fermer leur laboratoire, dont ils ne seront plus à même de couvrir les frais. La qualité et l'efficacité des soins de premier recours en pâtiront, affirment-ils.

Notre ministre Couchepin souffre sans doute de problèmes auditifs. Tant de personnes dans la rue et il n’entend pas ! Rien ! Il devrait consulter……..

Les commentaires sont fermés.