24/03/2009

Parachute doré version Neuchâteloise

Neuchâtel: Valérie Garbani touchera une indemnité de 40'000 franc


Valérie Garbani touchera une indemnité annuelle d'un peu plus de 40'000 francs après sa démission du Conseil communal de Neuchâtel. Ce traitement est établi sur la base d'un règlement adopté en 1979.

Aucune indemnité n'est prévue si un membre de l'exécutif démissionne avec effet immédiat pour se consacrer à une autre activité. Le montant de l'indemnité viagère est modulé en fonction de l'âge et de la durée du mandat à l'exécutif, a indiqué la Chancellerie communale.

Le niveau de la rente varie aussi en cas de non réélection ou de démission. L'indemnité annuelle maximum est de 99'000 francs. Ce montant est attribué à tout ancien membre de l'exécutif âgé d'au moins cinquante ans et ayant rempli sa fonction pendant trois législatures (12 ans) au minimum.

Valérie Garbani avait initialement fixé au 30 septembre la date de sa démission de l'exécutif. Afin de faciliter la tâche de son successeur, mais aussi sous la pression de son parti, elle s'est ravisée lundi et a avancé la date de son départ au 30 juin.

Cette anticipation ne change rien au montant de l'indemnité annuelle, a précisé la Chancellerie. En tant que conseillère communale démissionnaire, Valérie Garbani percevra l'indemnité calculée de 40'000 francs aussi longtemps qu'elle ne percevra aucun revenu provenant d'une nouvelle activité professionnelle.

La conseillère communale démissionnaire aura accompli en date du 30 juin un mandat de cinq ans à l'exécutif. Le règlement ne prévoit aucune indemnisation en cas de départ avant ce délai de cinq ans.

Le parti socialiste qui ne cesse de se battre contre les bonus (souvent mérités) de certains employés de banque est face cette fois à une injustice sociale payée directement par le contribuable !

Comment ce parti peut-il accepter qu’un membre de son parti, démissionnaire suite aux nombreux dérapages de sa vie privée, mais surtout pour le non respect de ses engagements envers ses électeurs et électrices, puisse ainsi vivre au crochet de la communauté !

Le PS doit être cohérent avec lui-même, il ne peut accepter pour V. Garbani ce qu’il refuse à d’autres !

Les commentaires sont fermés.