27/01/2009

Armes militaires: leur remise à l'arsenal devrait être facilitée

Les Suisses devraient pouvoir remettre plus facilement leur arme militaire à l'arsenal, estime la commission de politique de sécurité du National. Pas question toutefois d'aller jusqu'à renoncer totalement à la tradition de l'arme à domicile.


Par 15 voix contre 10, la commission a refusé de donner suite à une initiative parlementaire de Chantal Galladé (PS/ZH) visant à ce que les armes soient déposées, en dehors des périodes de service, dans des locaux sécurisés de l'armée, a indiqué son président Bruno Zuppiger (UDC/ZH) devant la presse.

Lors d'un vote consultatif, la majorité a préféré la variante la plus proche du statu quo parmi celles avancées dans un rapport publié en novembre par le Département fédéral de la défense. L'arme d'ordonnance serait conservée à domicile durant l'obligation de servir mais ceux qui ne désirent pas garder leur fusil d'assaut dans la penderie devraient pouvoir le déposer à l'arsenal.

Actuellement, un citoyen-soldat ne peut pas réclamer le dépôt de son arme mais seulement faire une requête en ce sens. A l'avenir, il devrait pouvoir invoquer un droit à se séparer de son arme pour certains motifs, a expliqué M. Zuppiger.

 

Les socialistes sont impayables et totalement incompréhensibles avec les soldats de notre armée. La socialiste Calmy Rey veut envoyer la troupe, on ne sait pas comment, assurer la sécurité des bateaux battants pavillons suisses lorsque ces bateaux traversent des zones infestées de pirates. Dans ce cas, les socialistes font une confiance exemplaire à nos soldats citoyens. Dans le même temps, le PS veut que nos soldats de milices soient désarmés, contrairement à une tradition bien ancrée, pendant les périodes hors services.

Dans ce cas là, nos soldats citoyens ne méritent aucune confiance de la part du PS.

 

Si je peux comprendre le désir pour certains de ne pas garder l’arme à la maison, il faut leur donner la possibilité de la déposer dans un arsenal, mais ce ne doit en aucun cas être une obligation. Les coûts afférents au dépôt devant être totalement pris en charge par le déposant.

Commentaires

Re: Votre commentaire: "Les coûts afférents au dépôt devant être totalement pris en charge par le déposant." - Pas d'accord.
Voici pourquoi: l'entreposage au domicile de l'arme de service était généralement considéré comme "sécuritaire", mais elle ne l'est plus (statiqet elle nécessiterait ni plus ni moins une armoire de rangement spéciale, particulièrement dans les blocs locatifs, où la place de rangement dans l'appartement est restreinte; la place de rangement devient aussi problématique lorsque de jeunes enfants pourraient avoir accès à l'arme. Un enfant de 7 ans, moindrement ravagé par les émissions de violence à la TV, sait comment faire le mouvement de charge et où trouver la mun de guerre. De la place dans les arsenaux, on en a à revendre, alors, où est le problème ?

Écrit par : Hélène Tremblay-Sordet | 28/01/2009

Re: Votre commentaire: "Les coûts afférents au dépôt devant être totalement pris en charge par le déposant." - Pas d'accord.
Voici pourquoi: l'entreposage au domicile de l'arme de service était généralement considéré comme "sécuritaire", mais elle ne l'est plus (les vols sont plus fréquents, bonjour la facture du DMF), et elle nécessiterait ni plus ni moins une armoire de rangement spéciale, particulièrement dans les blocs locatifs, où la place de rangement dans l'appartement est restreinte; la place de rangement devient aussi problématique lorsque de jeunes enfants pourraient avoir accès à l'arme. Un enfant de 7 ans, moindrement ravagé par les émissions de violence à la TV, sait comment faire le mouvement de charge et où trouver la mun de guerre. De la place dans les arsenaux, on en a à revendre, alors, où est le problème ?

Écrit par : Hélène Tremblay-Sordet | 28/01/2009

@Hélène Tremblay-Sordet,
Bonjour, merci pour votre commentaire.
Comme femme, en principe non astreinte au service militaire, vous ignorez sans doute qu'il est très facile de rendre une arme inutilisable. Il suffit de retirer l'une ou l'autre pièce du fusil pour que celui-ci ne puisse servir. ces pièces prennent très peu de place et peuvent être facilement dissimulées. C'est une des premières choses que tout soldat apprend en recevant son arme de service lorsqu'il commence sa "carrière" militaire. Par ailleurs, ce n'est en aucun cas au contribuable de prendre en charge le dépôt de l'arme de service. On pourrait aussi imaginer que les chasseurs doivent déposer également leurs armes comme les collectionneurs etc. Il fait partie de la responsabilité du soldat de garder son arme à disposition et en sécurité.

Écrit par : salegueule | 29/01/2009

Les commentaires sont fermés.