15/01/2009

Somalie: le CF réserve sa décision sur l'envoi de soldats suisses

L'envoi de soldats suisses en Somalie pour combattre les attaques de pirates reste en suspens. Le Conseil fédéral tranchera probablement la question mercredi prochain, a dit son porte-parole Oswald Sigg. Des éclaircissements sont encore en cours.


Malgré les questions de la presse, Eveline Widmer-Schlumpf ne s'est pas montrée plus diserte. Un examen juridique de la situation est encore en cours, s'est contentée de signaler la conseillère fédérale.

La veille, le chef de l'armée ad intérim André Blattman s'était déclaré prêt à envoyer jusqu'à 30 militaires professionnels au large de la Somalie. L'Union européenne a demandé à la Suisse de participer à l'opération navale "Atalante" destinée à lutter contre la piraterie.

 

Attention danger !!!!

Le gouvernement doit être extrêmement prudent avec la décision qu’il s’apprête à prendre. Il s’agit là d’une question qui ne s’arrête pas à la sécurité des bateaux battant pavillon suisse uniquement.

Je crois comprendre qu’il s’agit d’une opération conjointe avec des militaires étrangers ce qui peut s’apparenter à une alliance militaire d’où une perte de neutralité. Un précédent qui pourrait nous amener à des situations et des conséquences beaucoup plus graves. La marine militaire suisse ne disposant pas, à ma connaissance, de porte-avions ni de croiseurs ou destroyers, nos soldats devront être « hébergés » par des troupes étrangères. Qui en aura le commandement ?

Les réponses à ces questions doivent apporter des certitudes avant de décider l’envoi de militaires suisses en Afrique de l’Est.

07:24 Publié dans Monde | Tags : pirates, armée, ue, somalie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.