06/01/2009

Enseignement vaudois: la liste des grévistes sera fournie

Les enseignants des gymnases vaudois remettront jeudi au Conseil d'Etat la liste de ceux d'entre eux qui ont fait grève en décembre contre la nouvelle grille salariale. Par cet acte, ils demandent la réouverture de négociations.


La coordination des gymnases vaudois encourage les autorités à ouvrir de véritables négociations d'ici au 15 janvier. Dans le cas contraire, le mouvement de lutte contre la réforme Decfo/Sysrem reprendra selon les modalités à définir par les enseignants.

En décembre, le gouvernement vaudois a saisi l'Organe de conciliation et d'arbitrage pour faire constater qu'à l'issue des négociations la situation des enseignants a été "nettement" améliorée, selon lui.

Mais ce n'est pas l'avis de la coordination qui estime que les enseignants "se battent légitimement pour ne pas avoir à subir une très lourde péjoration de leurs conditions de travail et de salaire". La coordination dénonce aussi les menaces d'avertissement, voire de licenciement, dont ont été l'objet les maîtres de gymnase.

Je ne suis pas sur de bien comprendre le but de cette liste. Voudrait-elle dire que l’état était incapable de savoir quels sont les enseignant qui travaillaient et lesquels ne travaillaient pas ?

Il n’ y a rien à négocier, je suis contre la libre circulation, mais si elle est acceptée, la concurrence sera ouverte pour les places d’enseignants en Suisse qui gagnent des salaires multiples de ceux que les enseignant reçoivent en Europe ! La justice européenne vient de donner tort à des syndicats finlandais et suédois qui se battaient contre le dumping salarial.

Voir la décision de la cour de justice européenne à ce sujet

Suite à ces décisions, un enseignant français par exemple qui gagne environ 2'000 Euros par mois aura vite compris qu’il serait bénéfique pour ses finances de venir travailler en Suisse…

 

 

 

Les commentaires sont fermés.