Olivier Besancenot "victime" de ses convictions

Le congrès fondateur du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) animé par Oliver Besancenot est repoussé au début février pour permettre aux militants de participer à la grève et aux manifestations du 29 janvier.

 

La preuve que les idées de ce jeune politicien passe avant son parti.

A moins que ce soit parce qu’il n’avait pas le choix ? Que les seuls membres potentiels de son nouveau parti sont ceux qui font grève et qui n’ont trouvé que l’excuse de la grève pour ne pas être au congrès……

 

 

Les commentaires sont fermés.