22/12/2008

Somalie: la proposition d'envoyer des soldats suisses émane du DFAE

La Suisse ne peut pas protéger ses navires commerciaux naviguant au large de la Somalie seule, a déclaré sur la TSR Micheline Calmy-Rey. C'est elle qui a proposé au Conseil fédéral l'envoi de soldats suisses.


Le Département fédéral de la défense a été consulté, mais le dossier est sous la responsabilité du Département fédéral des affaires étrangères, a expliqué sa cheffe. "Un navire suisse a été poursuivi la semaine dernière et j'ai reçu une lettre d'un armateur demandant la protection des navires suisses", a ajouté la ministre.

Le Conseil fédéral est favorable au principe de l'intervention, a poursuivi Mme Calmy-Rey, confirmant les propos tenus dimanche par le président de la Confédération Pascal Couchepin. Il s'agit d'examiner la possibilité d'une participation de troupes spéciales suisses au sein de la mission européenne Atalante, qui a pour objectif d'escorter les bateaux et de dissuader les pirates.

En contrepartie, l'Union européenne serait prête à protéger les bateaux suisses. "D'autres armées ne s'engageront pour nous que si la Suisse participe à l'opération", a relevé la ministre des affaires étrangères. Selon elle, il faut trois mois pour que l'opération Atalante soit prête.

La question de l'envoi de soldats suisses doit toutefois encore faire l'objet d'un examen approfondi. Il s'agit notamment de vérifier la faisabilité technique et financière de l'exercice.

Les commissions parlementaires seront alors informées et consultées. Le dernier mot reviendra au Parlement. Dimanche, les partis politiques se sont montrés réservés, voire vigoureusement opposés, à l'annonce du président de la Confédération.

Notre ministre des affaires étrangères est d’une invraisemblable inconstance. Alors qu’elle ne veut pas protéger les citoyens suisses de la délinquance étrangère (elle n’a pas voulu lier l’autorisation d’achat d’une maison de maître à l’ambassadeur algérien et le rapatriement des délinquants algériens, le résultat en étant une quantité incroyable de voleurs dans les rues de Genève particulièrement), elle veut envoyer la troupe à l’autre bout du monde pour protéger des bateaux battant pavillons suisse. Pour mémoire son parti avait refusé l’achat des avions de transports de troupe que Samuel Schmid avait demandé. Elle propose d’envoyer la troupe en rappelant que nous n’avons pas les moyens d’y aller. Il est vrai que la marine suisse n’est que marchande. A ma connaissance, les pirates somaliens agissent dans des eaux internationales et il semble que ce soit à l’ONU d’intervenir. Le PS, parti voulant abolir l’armée, est prêt à envoyer des soldats suisses se battre n’importe où dans le monde ! Quelle incohérence ! Je crois plutôt que cette proposition de Mme Calmy Rey (ou de Pascal Couchepin qui le premier en a parlé officiellement) n’a été faite que pour mettre Ueli Maurer dans l’embarras. Ce n’est que de la basse politique politicienne !

Nos conseillers fédéraux qui ne parlent que de collégialité devraient en parler moins et la pratiquer plus !

 

 

23:19 Publié dans Armée | Tags : ps, udc, calmy rey, ziegler, couchepin | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Voyons ... c'est cela la collégialité !
Mettre des peaux de bananes entre collègues est le jeu préféré des conseillers fédéraux !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 23/12/2008

Les commentaires sont fermés.