21/12/2008

Zurich: les sans-papiers qui occupent une église peuvent rester

Les quelque 150 sans-papiers et activistes qui se sont installés vendredi dans la "Predigerkirche" en vieille ville de Zurich peuvent pour l'heure y rester. Ils sont cependant tenus de rendre l'entrée accueillante.


Après une première nuit sur place, les occupants sont parvenus à susciter l'attention de l'opinion publique. "Maintenant, il s'agit d'approfondir les contacts personnels", a expliqué Daniel Lienhard membre de l'Eglise, devant la presse. L'homme d'église est en contact avec la police. Aucune intervention n'est pour l'heure à l'ordre du jour.

Vendredi, les responsables religieux étaient gênés par le fait que les manifestants veuillent dormir dans l'église et se disent prêts à rester longtemps. Le fait que l'administration cantonale soit en vacances pour deux semaines n'arrange pas non plus les choses.

Samedi, la direction de la paroisse a adouci sa position, et moyennant quelques aménagements pour ne pas déranger les cultes ou autres rassemblements prévus, elle a donné son feu vert pour une occupation de longue durée. Car certains des sans-papiers sont décidés à rester jusqu'à ce que leur situation dans le canton soit régularisée.

 

Le chantage continue, les sans papiers profitent du respect par les autorités de l’église comme un lieu d’asile. Bien, rien à dire à cela. Par contre cette occupation est une violation (une de plus ?) du droit suisse. Ces sans papiers se mettent d’eux-mêmes hors la loi et devront pour cela être expulsé.

Le chantage qu’ils tentent d’exercer sur les autorités cantonales zurichoises ne doit pas être toléré, sinon dès demain des centaines, des milliers de sans papiers envahiront les églises de Suisse. Il faut donc une extrême sévérité à l’encontre de ces personnes.

 

 

09:30 Publié dans Suisse | Tags : zurich, sans papiers | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Dura Lex, Sed Lex.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 21/12/2008

Les commentaires sont fermés.