20/12/2008

Des sans-papiers occupent une église en vieille ville de Zurich

Quelque 150 sans-papiers se sont installés dans la "Predigerkirche" en vieille ville de Zurich. Ils protestent contre le traitement inhumain que leur réservent, selon eux, les autorités zurichoises. Une action de soutien se déroule parallèlement à Lausanne.


Une action semblable a déjà eu lieu il y a un an dans le "Grossmünster", la cathédrale zurichoise. Les occupants y étaient restés 24 heures. Cette année, ils ne se sont pas fixés de limite, expliquent-ils dans un communiqué.

Selon le porte-parole du collectif zurichois de défense des sans-papiers, certains sont prêts à rester jusqu'à ce qu'ils obtiennent le droit de rester en Suisse. Les occupants demandent au canton d'appliquer les règles fédérales existantes pour les cas de rigueur.

Selon eux, le canton de Zurich est désormais le seul qui ne traite aucune demande de cas de rigueur. Les manifestants réclament aussi la levée de l'interdiction de travailler pour les sans-papiers.

Une action de solidarité avec les Zurichois s'est déroulée vendredi soir devant l'église St-Laurent au centre de Lausanne. Au contraire de Zurich, le canton de Vaud avait utilisé la marge de manoeuvre qu'offrait la loi et avait finalement légalisé le séjour de plusieurs centaines de sans-papiers.

C’est un cas de chantage humanitaire. Si ces personnes sont sans papiers, c’est que le système mis en place en Suisse pour les réfugiés a déjà traité leurs cas. Ils n’ont pas été admis. En refusant de rentrer chez eux, ces personnes ne respectent pas le pays qu’ils ont choisi, ce qui démontre une certaine mentalité mais de plus ils occupent des places qui pourraient profiter à de vrais réfugiés.  

 

 

10:18 Publié dans Suisse | Tags : zurich, sans papiers | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.