19/12/2008

Crise: la SSR va se serrer la ceinture

Le retournement de la conjoncture et la crise financière n'épargnent pas SRG SSR idée suisse. Le conseil d'administration a adopté un nouveau train de mesures qui devraient permettre d'économiser près de 20 millions de francs jusqu'en 2010.


Ces mesures concernent l'immobilier, les contrats et la direction générale mais n'ont pas d'influence directe sur les programmes, explique la SSR. En outre, les effectifs du groupe seront plafonnés en 2009 au niveau budgété pour 2008.

La SSR justifie son plan d'économies par le recul des recettes publicitaires et leur niveau plus bas que prévu. A cela s'ajoutent une hausse des charges du personnel supérieure aux estimations et un renchérissement à l'ampleur inattendue enregistré fin octobre.

Résultat, la masse salariale 2009 connaîtra un accroissement de 2,8%. Quant au produit de la redevance, il ne génère pas de moyens supplémentaires depuis 2000 compte tenu de ce renchérissement.

La SSR dit être par ailleurs touchée par la crise financière et par l'effondrement des bourses mondiales. Sa caisse de pensions affiche un découvert et "doit, conformément aux statuts, faire l'objet d'un assainissement".Le conseil d'administration a donc adopté des mesures d'assainissement prises en charge par l'employeur à l'intention du Conseil de fondation du 2e pilier.

A noter que ce lot de mesures s'ajoute à celles déjà en cours. Un programme doit en effet permettre d'économiser 100 millions de francs par an jusqu'en 2010.

Il y a des remarques à faire à propos de la TSR et de sa gestion :

 

Dans le désordre :

Le renchérissement à fin octobre est compensé par novembre et décembre…

La hausse des charges du personnel est un problème de gestion de la TSR, c’est à elle de respecter son budget, pas au budget à s’adapter aux dépenses. Ce serait trop facile !

Le résultat de la mauvaise gestion de la caisse de pension de la TSR ne doit en aucun cas être supporté par le contribuable de la redevance. En cas de bonne gestion de la même caisse, le contribuable de la redevance n’en profitera en aucun cas. La TSR doit trouver ces fonds ailleurs !

La TSR pourrait éviter d’acheter des programmes aux chaînes françaises du genre « ça se discute » puisque les téléspectateurs peuvent suivre ces émissions gratuitement sur les chaînes françaises.

Il est aberrant d’acheter, avec l’argent du téléspectateur, des programmes qu’il peut voir gratuitement par ailleurs. Cette façon de faire frise l’escroquerie !

Que la TSR fasse le ménage avant de demander des moyens supplémentaires !

 

 

10:00 Publié dans Médias | Tags : tv, radio, programmes, économies | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.