17/12/2008

La Confédération délie les cordons de la bourse en faveur d'Obwald

Le canton d'Obwald recevra 14,4 millions à titre d'aide extraordinaire pour les inondations qui l'ont frappé en août 2005. Après le Conseil des Etats, le National a approuvé par 157 voix contre 5 ce crédit qui représente 90% des coûts de remise en état des routes obwaldiennes.


Le canton d'Obwald recevra 14,4 millions à titre d'aide extraordinaire pour les inondations qui l'ont frappé en août 2005. Après le Conseil des Etats, le National a approuvé par 157 voix contre 5 ce crédit qui représente 90% des coûts de remise en état des routes obwaldiennes.

Ce coup de pouce répond à une demande du Parlement. Au vu des importants dégâts causés par les fortes pluies en Suisse centrale, il avait appelé le Conseil fédéral à délier davantage les cordons de la bourse pour éviter que les frais ne soient trop lourds pour les cantons les plus sinistrés.

Nidwald et Uri, qui font aussi partie de ceux qui ont le plus souffert, ne recevront toutefois rien. Ils ne répondent en effet pas aux critères basés sur la capacité financière cantonale et le coût des dégâts par habitant.

 

 

Obwald, n’est-ce pas ce demi-canton qui a reçu comme habitant un certain Josef Zisyadis il y a quelques temps ? En 2006 si je me souviens bien. A cette époque, ce canton baissait les impôts afin d’attirer les hauts revenus de la région au détriment des cantons voisins. Avant de recevoir toute aide de la confédération, un canton devrait prouver que sont taux d’impôts ne peut être augmenter et que la confédération est son seul et dernier recours pour faire face à ses obligations ! Les Uranais et plus particulièrement les habitants de l’autre demi canton doivent se sentir un tantinet blousés !

 

 

Les commentaires sont fermés.