09/12/2008

Politique d'asile: Christoph Blocher s'est montré trop optimiste

La ministre de la justice Eveline Widmer-Schlumpf se montre critique face à son prédécesseur Christoph Blocher. Selon elle, l'ex-conseiller fédéral UDC s'est basé sur un scénario "trop optimiste" en matière de demandes d'asile. Il s'attendait à 12'000 demandes annuelles au maximum.


"Sur la base de la statistique des années passées, on aurait toutefois déjà pu se rendre compte que cette situation n'allait pas perdurer, mais que les chiffres allaient au contraire augmenter à nouveau", a déclaré la conseillère fédérale PBD dans une interview publiée par la "Neue Luzerner Zeitung". Le nombre de demandes d'asile devrait passer à 15'000 pour l'année en cours.

Durant les huit dernières années, la Confédération a enregistré 17'500 demandes annuelles. Ce chiffre n'est pas dépendant de la personne en charge du Département fédéral de justice et police (DFJP), souligne Eveline Widmer-Schlumpf. Et d'annoncer qu'elle fixera un cadre "encore plus strict". L'objection de conscience n'est ainsi à ses yeux pas un motif suffisant pour obtenir l'asile.

La ministre issue du PBD met en garde face à des attentes exagérées: "Si la Suisse rend ses lois plus restrictives que dans les autres pays européens, cela a un effet à court terme. A moyen terme en revanche, les autres pays adaptent eux-aussi leurs lois". Ce qui a pour conséquence de neutraliser l'effet obtenu dans l'immédiat, selon la Grisonne.

 

 

On lui aura tout fait. Lorsqu’il était au gouvernement, C. Blocher était critiqué pour sa trop grande rigueur au sujet de la politique d’asile. Il était trop dur, trop sévère, pas assez ouvert. La politique qu’il menait n’était pas assez tolérante. Moins d’une année après son départ, l’ex UDC Eveline Widmer-Schlumpf, elle qui a été désignée par le parlement à la succession du ministre déchu, vient nous expliquer maintenant que C. Blocher était trop tendre, qu’il n’a pas su estimer le nombre de demandeurs d’asile. Qu’a-t-elle fait depuis une année ? A-t-on vu le moindre projet de loi sur le sujet ? Elle va bénéficier des accords de Schengen qui devraient permettre à la Suisse de réduire de près de 100% les demandes d’asile, puisque les concernés doivent forcément passer par un pays membre de ces accords et donc déposer leurs demandes dans ceux-ci.

 

 

Commentaires

voila , juste pr dire que quoi qu'o raconte moi j'aime bcp lure ton blog! ;)

Écrit par : wikipedia | 14/04/2009

Les commentaires sont fermés.