09/12/2008

Jeux olympiques 2018: le comité de candidature genevois déçu

Le comité souhaitant que Genève se porte candidate à l'organisation des JO d'hiver de 2018 se plaint du peu d'entrain suscité par le projet parmi les autorités concernées. Il y voit une aubaine pour toute la Suisse.


Selon le président du comité exploratoire Marco Torriani, les Jeux olympiques "représentent une occasion unique pour notre pays de relever un défi collectif". La Suisse n'a plus accueilli la manifestation depuis St-Moritz en 1948, a-t-il rappelé.

Le comité s'inquiète de la frilosité du monde politique, alors que la faisabilité des JO dans la région lémanique a été établie. Les infrastructures existent et "un dossier technique a d'ailleurs démontré la crédibilité du projet pour 2018 ou 2022".

Aujourd'hui, la volonté politique pour qu'une candidature voie le jour fait défaut, selon le comité genevois. Ce dernier reproche également à Swiss Olympic son manque d'engagement. Mais aux yeux de Jörg Schild, président de l'association faîtière du sport helvétique, 2018 apparaît comme trop proche pour présenter une candidature. Et deux conditions ne sont pas remplies pour se lancer dans l'aventure, estime-t-il.

La tendance du Comité olympique international (CIO) est de donner les Jeux à des pays desquels on peut espérer un retour sur investissement, sur le plan politique ou simplement dans la promotion du sport. Selon M. Schild, la Suisse est désavantagée sur ce point.

Deuxième raison, l'écho rencontré dans le pays est faible.

Le comité exploratoire genevois devrait s’inquiéter de l’état des finances genevoises avant de vouloir mettre le contribuable dans un situation qui est déjà très difficile. On ne peut reprocher au monde politique d’être frileux alors que, pour une fois, il fait montre de sagesse en ne voulant pas endetter les générations qui ne sont pas encore nées. Mais quand on se souvient de quelle façon et à quel prix Monsieur Jobin a quitté l’aéroport de Genève, on ne s’étonne guère de son projet pharaonique. Il est très facile d’être dépensier avec l’argent du contribuable !

 

 

11:00 Publié dans Genève | Tags : jo, jobin | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.