07/12/2008

Moritz Leuenberger veut punir plus sévèrement les chauffards

Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger réclame des peines plus sévères contre les chauffards. Pour le ministre des transports, le dol éventuel doit s'appliquer dans les cas des conducteurs qui roulent à 100 km/h dans une ville.


Ces personnes acceptent l'idée de tuer quelqu'un, a dit M. Leuenberger dans un entretien à la "SonntagsZeitung". Et au dol éventuel s'ajoute la mise en danger de la vie d'autrui. "Lorsqu'un homme tire autour de lui avec son fusil d'assaut, on l'emprisonne immédiatemment. Pourquoi devrait-il en être autrement avec les chauffards?", s'interroge-t-il.

Le ministre en charge du Département fédéral des transports constate que la justice a des scrupules à punir sévèrement les chauffards. Il espère que les juges seront à l'avenir plus courageux en durcissant leur condamnation.

Le conseiller fédéral salue également l'annonce du lancement de l'initiative contre les chauffards de "Road Cross", l'organisation de défense des victimes de la route. L'orientation est bonne, estime le socialiste zurichois. "Le barême des peines indique comment la société entend juger les comportements antisociaux".

 

Le peuple sera peut être obligé, comme pour les délinquants sexuels de prendre les choses en mains, de lancer une initiative. Finalement de faire le boulot du législateur qui visiblement n’arrive plus à le faire. Une bonne partie de nos élus préfèrent perdre du temps à comploter pour savoir comment éliminer les représentants de 20% de l’électorat qui s’est exprimé lors des dernières élections fédérales.

 

 

18:08 Publié dans Justice | Tags : chauffards, cf, ps, prd, udc | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.