03/12/2008

Reportage sur les stupéfiants: la TSR sanctionne deux employés

Un journaliste et un réalisateur de la TSR ont reçu un avertissement. Alors qu'ils tournaient un reportage sur la prolifération des stupéfiants, ils n'ont pas signalé à leur hiérarchie que leur caméraman consommait de la drogue.


Il est reproché au journaliste et au réalisateur de n'avoir pas averti leur producteur, a relevé le rédacteur en chef des magazines d'information de la Télévision suisse romande Daniel Monnat, confirmant une information du "Matin". Les deux employés ont été suspendus durant l'enquête interne.

Le caméraman indépendant, qui s'est fait surprendre en train de sniffer de la cocaïne dans les toilettes d'une boîte de nuit, a vu son contrat rompu sur le champ. L'équipe réalisait un "Temps Présent" sur les drogues. La TSR a décidé d'annuler la diffusion du reportage et de voir ainsi 100'000 francs partir en fumée.

 

Doit-on comprendre par cette décision que la délation est de mise à la TSR ?

Il ne faut pas oublier qu’un collaborateur de la RSR s’est fait, lui, licencier pour avoir dénoncé un collègue…

Il serait peut-être temps que les médias audio-visuels publics accordent leurs violons !

 

 

19:28 Publié dans Médias | Tags : tsr, drogue | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.